oaioai:edpsciences.org:dkey/10.1051/medsci/2012288018

Utilisation des lymphocytes T régulateurs en thérapies cellulaires dans les maladies auto-immunes

Abstract

 Les lymphocytes T régulateurs (Treg) ont un rôle fondamental dans le maintien de la tolérance immunitaire. Des déficits qualitatifs ou quantitatifs de ces cellules ont été mis en évidence dans les maladies auto-immunes. La thérapie cellulaire par administration de Treg pourrait avoir un effet à long terme. Elle semble donc être une approche séduisante et innovante, ce d’autant que les traitements usuels des maladies auto-immunes sont souvent non curatifs, et doivent être administrés de façon répétée. Des résultats encourageants ont montré que le transfert de Treg naturels (nTreg) CD4+CD25+Foxp3+ ou de certains Treg induits (iTreg) in vitro permettait de ralentir l’évolution de ces pathologies dans des modèles murins. L’objectif de cette revue est de faire un état des lieux sur ces nouvelles thérapies et d’en discuter le potentiel thérapeutique et leurs limites

Similar works

Full text

thumbnail-image

EDP Sciences OAI-PMH repository (1.2.0)

Provided original full text link
oaioai:edpsciences.org:dkey/10.1051/medsci/2012288018Last time updated on 4/10/2020

This paper was published in EDP Sciences OAI-PMH repository (1.2.0).

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.