Article thumbnail

L’invention de Genopole

By Anne Branciard

Abstract

Au crépuscule du XXe siècle, la dynamique économique des biotechnologies modernes se déploie aux États-Unis à partir de pôles scientifico - industriels qui imbriquent développement de connaissances académiques et activités industrielles et biomédicales innovantes soutenues par des financements publics et privés. En France, la poursuite de l’enjeu de compétitivité d’une économie de la connaissance, dont notamment les sciences du vivant seraient porteuses, conduit alors les pouvoirs publics à changer leurs modes d’intervention. La création à Évry en 1998 d’un pôle dédié à la génomique, agglomérant des ressources et des acteurs scientifiques, médicaux, politiques, financiers et managériaux, autour de plates-formes technologiques et de structures d’appui aux start up, institutionnalise une bifurcation dans la politique des sciences et de la technologie vers une logique de diffusion. Bien que la dynamique d’innovation et de développement scientifique et industriel de Genopole soit le fruit singulier et territorialisé d’une configuration d’acteurs publics et privés particulière, cette expérimentation institutionnelle construit, par son intermédiation, de nouveaux rapports entre science et société

Publisher: EDK
Year: 2009
DOI identifier: 10.1051/medsci/2009252s9
OAI identifier: oai:edpsciences.org:dkey/10.1051/medsci/2009252s9
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://www.medecinesciences.or... (external link)
  • https://doi.org/10.1051/medsci... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.