10.1051/kmae:1975011

Resistance of chinook salmon (Oncorhynchus tschawytscha) fingerlings experimentally infected with Viral Hemorrhagic Septicemia virus

Abstract

Dans le cadre du développement d'un plan national de prophylaxie sanitaire, des recherches ont été entreprises pour éprouver la sensibilité des différentes espèces de salmonidés à l'infection par le virus de la Septicémie Hémorragique Virale (S.H.V.). Le comportement du saumon chinook (Oncorhynchus tschawytscha) a été examiné et cet animal s'est révélé réfractaire à l'infection expérimentale réalisée par l'injection intrapéritonéale de 104 unités formant plage (u.f.p.) par animal d'un poids moyen de 2 g. Aucune mortalité n'est survenue chez les saumons et le virus n'a pas été isolé chez les animaux sacrifiés en fin d'expérience (t. I). Inversement les truites arc-en-ciel servant de témoins sensibles ont présenté une mortalité associée à l'isolement viral. Le petit nombre des animaux d'expérience s'explique par le fait qu'un faible effectif venait d'être introduit en France, mais l'observation de ces animaux placés dans des conditions naturelles d'infection, comme au cours des essais antérieurs pratiqués avec le Coho (de KINKELIN, LE BERRE et MEURILLON 1974), a conduit au même résultat que l'inoculation du virus. Le saumon Chinook peut donc être considéré comme réfractaire à la S.H.V

Similar works

Full text

thumbnail-image

Directory of Open Access Journals

Provided original full text link
oai:doaj.org/article:8bea1bce115a43fb8123c6302f299dfbLast time updated on 12/17/2014

This paper was published in Directory of Open Access Journals.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.