A DSGE Analysis ∗

Abstract

Résumé: La crise financière récente a révélé plusieurs défaillances dans la réglementation monétaire et financière. Contrairement à ce que l’on croyait, la stabilité des prix n’est pas une condition suffisante pour assurer aussi la stabilité financière. En même temps, la réglementation micro-prudentielle s’est avérée elle aussi insuffisante pour assurer l’objectif de stabilité financière. Dans cet article, nous proposons une analyse ex-post de ce qu’une banque centrale aurait pu faire afin d’améliorer la réaction de l’économie à la bulle financière. Nous étudions à l’aide d’un modèle DSGE avec accélérateur financier la dynamique de notre économie lorsque la banque centrale a, d’abord, seulement des objectifs traditionnels, et ensuite, quand un objectif supplémentaire, celui de stabilité financière, est rajouté. Dans l’ensemble, les résultats indiquent qu’une politique monétaire plus agressive aurait eu peu de succès dans l’amélioration de la réaction de l’économie aux chocs financiers, car les actions de la banque centrale auraient été limitées par l’utilisation d’un instrument unique, le taux d’intérêt. Mots clés: canal du capital bancaire, cycle de crédit, stabilité financière, politique monétaire. The recent financial crisis revealed several flaws in both monetary and financial regulation. Contrary to what was believed, price stability is not a sufficient condition for financial stability. At the same time, microprudentia

Similar works

This paper was published in CiteSeerX.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.