Article thumbnail

Ann Radcliffe, Le Roman de la forêt

By Michel Arrous

Abstract

On doit remercier Jérémie Grangé d’avoir ressuscité Le Roman de la forêt (1791) par une traduction nouvelle et complète. Le premier des trois chefs-d’œuvre d’Ann Radcliffe méritait depuis longtemps cette réactualisation! Le traducteur a suivi le texte de la dernière édition parue du vivant de l’auteur et s’est refusé à un «illusoire effort de modernité», tout à son souci de respecter les traits caractéristiques du style de Radcliffe. Alors que les lecteurs français disposent de bonnes traduct..

Publisher: 'OpenEdition'
Year: 2016
DOI identifier: 10.4000/studifrancesi.3775
OAI identifier: oai:revues.org:studifrancesi/3775
Provided by: OpenEdition

To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

Suggested articles