Article thumbnail

Coupable altérité : Stroheim dans les films criminels français des années trente

By Gwénaëlle Le Gras

Abstract

Au cours des années trente, les films criminels français emploient souvent des acteurs d’origine étrangère pour incarner le coupable, surtout à la fin de la décennie où les menaces d’un conflit avec l’Allemagne se précisent. Ainsi le Russe Valéry Inkijinoff (La Tête d’un homme en 1933, La Rue sans joie en 1938, Le Drame de Shanghai en 1938), le Japonais Sessue Hayakawa (Forfaiture en 1937, Patrouille blanche en 1939, Macao, l’enfer du jeu ..

Publisher: 'OpenEdition'
Year: 2018
DOI identifier: 10.4000/doublejeu.1555
OAI identifier: oai:revues.org:doublejeu/1555
Provided by: OpenEdition

To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

Suggested articles