Article thumbnail

Crucifixions à scandale ? Guttuso, Manzù

By Brigitte Urbani

Abstract

Les codes traditionnels de représentation de la ‘Crucifixion’ ont été quelque peu secoués dans l’Europe du XXe siècle par des artistes qui en donnèrent une image de type laïque, en relation avec les événements qui balayèrent le monde. Cette étude en examine deux exemples, liés aux années 1941-45, la Crocifissione de Guttuso et les reliefs de Cristo nella nostra umanità de Manzù, qui soulevèrent un scandale. Mais ce qui pouvait être considéré alors comme de la très « mauvaise conduite » fut senti plus tard comme la voie de la raison et du droit chemin, comme en témoignent l’estime portée depuis à Renato Guttuso et la commande à Giacomo Manzù de la Porta della Morte de la Basilique Saint-Pierre

Topics: Crucifixion, Fascisme, guerre, Guttuso (Renato), Manzù (Giacomo), peinture, Language and Literature, P, French literature - Italian literature - Spanish literature - Portuguese literature, PQ1-3999
Publisher: Université Aix-Marseille (AMU)
Year: 2007
DOI identifier: 10.4000/italies.2149
OAI identifier: oai:doaj.org/article:3284ec7310a549b48645c2f2d959b6b2
Journal:
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://doaj.org/article/3284e... (external link)
  • https://doaj.org/toc/2108-6540 (external link)
  • https://doaj.org/toc/1275-7519 (external link)
  • http://journals.openedition.or... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.