10.4000/strenae.543

L’enfance d’Hampâté Bâ, de l’école coranique à l’école des colons

Abstract

Dans Amkoullel, l’enfant peul, paru l’année de sa mort en 1991, Hampâté Bâ raconte son enfance au Mali. Fils d’une lignée aristocratique, il est scolarisé d’abord dans une école coranique, puis il est ensuite envoyé à l’école des colons pour apprendre le français. Très bon élève, il ira de Bandiagara sa ville natale, à Djenné où il passe le certificat d’études indigène, puis à Bamako où il passe le concours pour l’école normale de Gorée. Son récit d’expérience montre comment l’enfant affronte les conflits de loyauté entre l’univers familial de la tradition orale, de l’éducation musulmane et par ailleurs, celui de l’école française où il apprend « la langue des chefs ». Des deux écoles, laquelle va l’emporter sur l’autre ? Pourra-t-il rester « Amkoullel, l’enfant peul » 

Similar works

Full text

thumbnail-image

Directory of Open Access Journals

Full text is not available
oai:doaj.org/article:e227775c945a4356ba83239b64aa08aeLast time updated on 6/4/2019

This paper was published in Directory of Open Access Journals.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.