10.4000/e-spania.25659

Les Milanais, la monarchie espagnole et l’Empire (1519-1598)

Abstract

Cet article traite du Milanais et de la participation milanaise à l’œuvre impériale de Charles Quint. Il a pour objet de défaire la trame hispano-milanaise complexe mettant en jeu les objectifs également complexes de chacun des protagonistes qui parviennent, en dépit d'intérêts divergents, à coopérer. Pourquoi et comment la monarchie espagnole s'enracine-t-elle en Milanais ? Pourquoi et comment les Milanais s'intègrent-ils à la monarchie espagnole ? Ce sont là les deux points que l’article élucide en analysant, dans un premier temps, l’attitude de Charles Quint, qui respecte la tradition de consensus entre le duc et les élites milanaises. Ce faisant, il entretient une concordia discors entre le souverain, son lieutenant en Milanais et le Sénat de Milan. Dans un deuxième temps, l’auteur étudie la répartition pragmatique des charges suprêmes de l’État de Milan entre « naturels » et Espagnols. Enfin, il tente de démêler les relations conflictuelles entre l’Église ambrosienne et les pouvoirs laïques pour mieux montrer les relations de plus en plus étroites établies, grâce au patronage, entre le pouvoir souverain et la noblesse féodale milanaise

Similar works

Full text

thumbnail-image

Directory of Open Access Journals

Full text is not available
oai:doaj.org/article:9da72c8039ed4570b574b2795d46a576Last time updated on 6/4/2019

This paper was published in Directory of Open Access Journals.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.