Article thumbnail

Données probantes en sciences de l’éducation : des origines du projet à la contribution des recherches utilisant des données qualitatives

By Jean-Marie Van der Maren

Abstract

Document issu de la Journée d’études «Les données probantes en éducation existent-elles vraiment?» organisée par Mme Isabelle Gauvin, directrice du Centre d’études sur l’apprentissage et la performance, UQAM, le 5 avril 2019La présentation comporte quatre parties. 1. Une brève histoire de la pédagogie scientifique de ses origines aux données probantes à la suite de la critique du postmodernisme dans les recherches en éducation. 2. Un protocole de recherche susceptible de produire des données probantes qui pourraient fonder des pratiques. 3. Distinguant trois catégories de recherche en éducation, les quasi-quantitatives, les quasi-qualitatives et les qualitatives on voit que les quasi-qualitatives peuvent fournir des données probantes. 4. Alors que les qualitatives peuvent apporter des indications quant à la manière de communiquer aux praticiens les résultats des recherches produisant des données probantes. Notons cependant immédiatement que les données qualitatives sur la culture des enseignants ne remplaceront jamais l’appropriation que peuvent faire les enseignants eux-mêmes des résultats de recherche qu’elles soient probantes ou non

Topics: Histoire, Recherche, Données probantes, Données qualitatives
Year: 2019
OAI identifier: oai:papyrus.bib.umontreal.ca:1866/21888
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://hdl.handle.net/1866/218... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.