Mappes et temporalité. La logique mappologique à l’épreuve de la topochronie

Abstract

National audienceCette contribution présente une méthode cartographique encore peu connue, la mappographie, et propose son enrichissement en particulier via la prise en compte de la variable du temps. Les mappes sont des représentations graphiques qui permettent de représenter les relations entre les objets géographiques indépendamment de leur localisation dans un espace euclidien. Le modèle de la mappographie est à l’origine lié à un programme d’analyse qui autonomise la géographie. Après une présentation de ce modèle qui se veut fidèle aux intentions de son fondateur, nous exposons les principes de son adaptation à un programme d’analyse plus propice à une globalisation de la géographie. Trois exemples de mise en œuvre de la mappographie étayent cette proposition d’enrichissement de cette méthode cartographique

Similar works

Full text

HAL - Normandie UniversitéProvided a free PDF (195.62 KB)

halshs-01367981v1oai:HAL:halshs-01367981v1
Last time updated on May 20, 2019

This paper was published in HAL - Normandie Université.

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.