Article thumbnail

La dénutrition des personnes âgées de plus de 75 ans : étude du dépistage en ambulatoire par le Mini Nutritional Assessment dans un pôle de santé rural en Basse-Normandie

By Delphine Chaplain

Abstract

In France, as the population ages, the increase of disability-free life expectancy has become a public health issue. Preventing and detecting undernutrition is thus important, since it is a factor of frailty among the ederly, its prevalence at home being of 4 to 10%. We conducted a cross-sectional and quantitative study with semidirected interviews to prove that the MNA can detect eating disorders and contribute to a better care. This study includes 50 patients 75 years of age or over, living at home and followed in a health center in Livarot-Pays d'Auge. Patients living in a EHPAD (housing for dependant elderly people) or who were unable to go to the health center, all as well as those receiving medical care at home and those who didn’t want to be part of the study have been excluded from the survey. No statistically significant difference has been found between the nutritional status according to MNA-SF and MNA, and the dietary errors (Consumption of eggs, meat and/or fish, fruits and vegetables, milk products, and number of meals per day). However, according to MNA-SF, 37.5% of patients who made one or several dietary errors were at risk of undernutrition. It could be interesting to assess the efficiency of giving dietary advice to these people and to evaluate them again remotely. Finally, in our study, albuminemia had not been measured in the last 6 months for 84% of the participants. It could be interesting to assess the frequency of this dosage in primary care.En France, avec le vieillissement progressif de la population, l'augmentation de l'espérance de vie sans incapacité est devenue un enjeu de santé publique. Par conséquent, la prévention et le dépistage de la dénutrition, facteur de fragilité des personnes âgées, sont donc indispensables, sa prévalence à domicile étant de 4 à 10%. Nous avons réalisé une étude transversale quantitative avec des entretiens semi dirigés afin de montrer que le MNA peut dépister les troubles de l'équilibre alimentaire et constituer à une meilleure prise en charge. Notre étude a inclus 50 patients de plus de 75 ans vivant à domicile et étant suivis en consultation au pôle de santé de Livarot Pays d'Auge. Nous avons exclu les patients vivant en EHPAD, ne se déplaçant pas au pôle ou étant suivis à leur domicile, et les personnes ne souhaitant pas participer. Il n'a pas été trouvé de différence statistiquement significative entre l'état nutritionnel selon le MNA version courte et le MNA version complète, et les erreurs diététiques (consommation d'œufs, consommation de viande et/ou de poisson, consommation de fruits et de légumes, consommation de produits laitiers, nombre de repas par jour). Cependant, selon le MNA version courte, 37,5 % des patients faisant une ou des erreurs diététiques étaient à risque de dénutrition. Il pourrait donc être intéressant de tester l'intérêt de délivrer des conseils alimentaires à ces personnes et de les réévaluer à distance. De plus, dans notre étude, le dosage de l'albuminémie n'avait pas été réalisé dans les 6 derniers mois chez 84% des personnes interrogées. Il pourrait donc être intéressant d'évaluer la fréquence du dosage de l'albumine en soins primaires

Topics: Dépistage (médecine), Dénutrition -- Chez la personne âgée, [SDV.MHEP]Life Sciences [q-bio]/Human health and pathology
Publisher: HAL CCSD
Year: 2018
OAI identifier: oai:HAL:dumas-01870296v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dum... (external link)
  • https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dum... (external link)
  • https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dum... (external link)

  • To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.

    Suggested articles