L’art de la bonne gouvernance: quand les répresentations du passé inspirent la pratique moderne

Abstract

Depuis le début des années 1990, le discours sur la « bonne gouvernance » gagne en importance. La question de savoir ce que signifie et ce que suppose la « bonne gouvernance », et à partir de quel moment on peut parler de « bonne » gouvernance dans ce discours n’est cependant pas toujours évidente. Bon nombre de spécialistes de l’administration publique et d’autres sciences sociales qui se sont intéressés à la bonne gouvernance ont recouru à des interprétations visuelles de la bonne gouvernance qui datent de plusieurs siècles pour illustrer leur propos. Dans le présent article, nous recourons nous aussi à des images du passé (les fresques de Sienne de Lorenzetti, pour être plus précis), mais non pas en guise d’illustration, mais bien de fondement de notre argument. Notre question de recherche principale est la suivante : de quelle manière les fresques de Lorenzetti sur le bon gouvernement peuvent-elles inspirer notre conception actuelle de la bonne gouvernance ? Dans notre conclusion, nous avançons que la bonne gouvernance est la gouvernance par de bons gouverneurs, et que les bons gouverneurs sont des gouverneurs inspirés par la bienveillance. Nous terminerons par une analyse de ce que cela suppose pour la pratique de la gouvernance moderne. Remarques à l’intention des praticiens La gouvernance sans violations de l’intégrité n’est pas forcément la bonne gouvernance. La bienveillance est nécessaire. ENGLISH: The art of good governance: how images from the past provide inspiration for modern practice Since the early 1990s, discourse on ‘good governance’ has become more prevalent. What ‘good governance’ means and entails, however, and when we can speak of ‘good’ governance in this discourse, is not always clear. Many scholars in public administration and other social sciences writing about good governance have used visual interpretations of good governance from centuries ago to illustrate their case in point. Here, we also use pictures from the past – Lorenzetti’s Sienese frescoes to be more precise – yet, not as an illustration, but as the core of the argument. Our main research question is: how can Lorenzetti’s frescoes of Good Governance inspire our modern-day conception of good governance ? We conclude that good governance is governance by good governors, and good governors are governors guided by benevolence. We end with a discussion of what that entails for modern-day governance practice. Points for practitioners: Governance without integrity violations is not necessarily good governance. Benevolence is needed for that

Similar works

Full text

thumbnail-image
Last time updated on 3/31/2019

This paper was published in NARCIS .

Having an issue?

Is data on this page outdated, violates copyrights or anything else? Report the problem now and we will take corresponding actions after reviewing your request.