Article thumbnail
Location of Repository

Estimating stand-level economic impacts of black bear damage to intensively managed forests

By Kristina N. Kline, Jimmy D. Taylor and Anita T. Morzillo

Abstract

Black bears (Ursus americanus Pallas, 1780) peel conifers in early spring to forage on energy-rich vascular tissues, resulting in damage to timber stands. The objective of our study was to develop and demonstrate a conceptual framework and methods for estimating stand-level volume and economic losses from black bear damage. We created tree lists from surveys of healthy and bear-damaged trees in timber stands of western Washington and Oregon. The forest growth model Forest Vegetation Simulator (FVS) was used to project stand volume under two damage scenarios and an undamaged scenario. One damage scenario (salvage) accounted for mortality and volume losses of fully and partially girdled trees; a second scenario (total loss) assumed complete loss of all trees peeled by black bears, regardless of peeling severity. The Fuel Reduction Cost Simulator (FRCS) was applied to estimate the value of logs delivered to the mill after accounting for logging and hauling costs associated with harvest. Present value of stands was calculated to translate volume losses into economic losses associated with bear damage. Economic losses ranged from 4% to 16% (salvage) and from 17% to 46% (total loss) of net present value. Our approach can be adapted for other forest settings and for forest management plans that assess wildlife damage. L’ours noir (Ursus americanus Pallas, 1780) arrache l’écorce des conifères tôt au printemps pour se nourrir des tissus vasculaires riches en énergie et cause des dommages aux peuplements forestiers. L’objectif de notre étude consistait à élaborer et présenter un cadre conceptuel et des méthodes pour estimer à l’échelle du peuplement les pertes de volume ainsi que financières dues aux dommages causés par l’ours noir. Nous avons créé des listes d’arbres sains et d’arbres endommagés par les ours à partir des inventaires de peuplements forestiers de l’ouest des États de Washington et de l’Oregon. Un modèle de croissance de la forêt, le simulateur de végétation forestière, a été utilisé pour prévoir le volume d’un peuplement selon deux scénarios comportant des dommages et un troisième qui n’en comporte pas. Un scénario comportant des dommages (récupération) tenait compte de la mortalité et des pertes de volume des arbres partiellement et complètement annelés; un second scénario (perte totale) assumait la perte complète de tous les arbres endommagés par les ours noirs, peu importe la sévérité des dommages. Le simulateur du coût de réduction des combustibles a été appliqué pour estimer la valeur des billes livrées à l’usine après avoir pris en compte les coûts de la coupe et du débardage associés à la récolte. La valeur actualisée des peuplements a été calculée pour traduire les pertes de volume en pertes financières associées aux dommages causés par les ours. Les pertes financières variaient de 4–16 % (récupération) et de 17–46 % (perte totale) de la valeur actualisée nette. Notre approche peut être adaptée à d’autres situations ainsi qu’aux plans d’aménagement forestier qui évaluent les dommages causés par la faune

Topics: black bear, Douglas-fir, economic impacts, peeling, timber damage. ours noir, douglas de Menzies, impacts économiques, écorçage, dommages aux bois., Life Sciences
Publisher: DigitalCommons@University of Nebraska - Lincoln
Year: 2018
OAI identifier: oai:digitalcommons.unl.edu:icwdm_usdanwrc-3145
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://digitalcommons.unl.edu... (external link)
  • https://digitalcommons.unl.edu... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.