Article thumbnail

L’Institut de l’engagement : quels partenariats envisager avec le secteur public pour un acteur associatif incontournable des politiques de jeunesse ?

By Antoine Konieczka

Abstract

La création d’un partenariat, marchand ou non, est régie par un principe d’échange et de réciprocité. L’Institut de l’engagement a été pensé pour valoriser les engagements des jeunes et notamment les volontariats en service civique. Or, cette politique publique répond à des enjeux moraux, économiques et sociétaux de tout premier ordre. Ils sont hérités du service militaire, mais aussi d’un contexte économique est social plus que jamais difficile pour la jeunesse. Dans une société en transition rapide comme en risque de fracturation, il s’agit de recréer un espace de mixité sociale et de redonner du sens à l’engagement des jeunes tout en facilitant leur insertion professionnelle. Le positionnement de l’Institut à l’aval du Service civique présuppose de l’insuffisance de ce dispositif ou, a minima de sa sous-exploitation. En effet, la reconnaissance et la valorisation des parcours d’engagement, en permettant le recrutement de nouveaux talents, issus de la diversité, ouvre des perspectives intéressantes pour les entreprises et les établissements de formation. La valorisation de ces actions concerne plusieurs ministères et à différents niveaux, car elle contribue de manière transversale et stratégique à plusieurs politiques publiques

Topics: [SHS]Humanities and Social Sciences
Publisher: HAL CCSD
Year: 2018
OAI identifier: oai:HAL:hal-01889844v1
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hal-enpc.archives-ouve... (external link)
  • https://hal-enpc.archives-ouve... (external link)
  • https://hal-enpc.archives-ouve... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.