Article thumbnail

Chapé-kouli : qui a échappé à quoi ?

By Gerry L\u27Etang

Abstract

La présente communication a pour origine de longues discussions entre Gerry L\u27Etang et Jean Bernabé. Ce dernier lui avait soumis pour avis la version d\u27étape d\u27un texte resté probablement inédit, « L\u27ethnonyme créole kouli, ses expansions lexicales et ses enjeux socio-symboliques ». Leurs divergences portaient sur l\u27interprétation du mot créole martiniquais chapé-kouli (en français créolisé : échappé-coolie ou échappé). Selon Gerry L\u27Etang, « par-delà la signification du terme : « métis d\u27Indien et de Noir », nous nous interrogions sur son étymologie, sur « qui ici a échappé à quoi ? ». Pour Bernabé, en raison même de la construction de l\u27expression (chapé-kouli et non kouli-chapé), c\u27est « le nègre (base non exprimée mais cependant présente) qui se sauve en devenant kouli ». Or les recherches que j\u27avais réalisées jadis sur les représentations des Indiens de Martinique, indiquaient que du point de vue de ces derniers, c\u27est « le kouli qui ici l\u27a échappé belle ». J\u27eus alors pour nous départager, l\u27idée d\u27une enquête dont le résultat fut inattendu.

Topics: Bernabé, Jean (1942-2017), Langue
Publisher: CRILLASH : Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Year: 2017
OAI identifier: oai:manioc.org:fichiers:V17245
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://www.manioc.org/fichiers... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.