Article thumbnail
Location of Repository

La gouvernance et le développement économique local : liens possibles

By Hugues Dextra

Abstract

Depuis plus de deux décennies, les notions de gouvernance et de développement économique territorial ont occupé une place importante dans divers champs touchant particulièrement les sciences humaines et sociales. Elles font l'objet de nombreux écrits tant dans les pays avancés que ceux en développement. Aujourd'hui, il Y a un débat croissant tant sur le plan théorique que pratique sur les relations que maintiennent ces deux notions. Pour certains, la gouvernance dite démocratique constitue un préalable au processus de développement économique. Pour d'autres, un tel développement est possible sans cette forme de gouvernance inspirée fondamentalement du système néo libéral. C'est dans cette dialectique que prend naissance notre sujet de recherche qui vise à voir les liens possibles qui existeraient entre les deux notions en question. Le terrain de l'étude est six localités (municipalités et arrondissement) du Québec, choisies de manière raisonnée à plusieurs niveaux territoriaux et couvrant diverses réalités, notamment sociale, économique et politique. L'absence de recherche de terrain soutenue faisant particulièrement le lien entre la gouvernance et le développement économique local nous oblige à inscrire notre travail dans une démarche exploratoire. Le présent travail s'est attardé sur l'analyse qualitative du discours de vingt-quatre répondants recrutés dans différents secteurs (public, privé des affaires, communautaire et société civile) des six localités sélectionnées. Les réponses trouvées à partir des différentes questions spécifiques formulées nous ont pem1is d'obtenir plusieurs résultats et de construire en outre trois modèles structurants et ancrés. Nous avons relevé, à partir du discours des acteurs , que la gouvernance dite démocratique ne conditionne pas nécessairement le développement économique territorial. Celui -ci est plutôt favorisé par plusieurs facteurs non exclusifs tels l'éducation (formation et recherche), le pouvoir et la volonté politiques, l'investissement, la création d'entreprises, l'entreprenariat, une vision matérialisée par des projets, l'innovation et la présence de certaines infrastructures publiques importantes. Ces facteurs, se basant sur l'expérience historique des territoires étudiés et leurs pratiques courantes, constituent les principaux leviers du développement économique. Nous avons également constaté que la survie de la gouvernance est menacée sans l'apport matériel du développement économique et social, intégré dans un processus flexible et évolutif d'institutionnalisation. Les deux notions, dépendamment des facteurs privilégiés, maintiennent à la fois des liens de renforcement mutuel et des liens de limitation lorsqu'il est particulièrement question de prise en compte d'un certain nombre de paramètres comme la participation, l'équité sociale, le consensus, l'efficacité économique et l'efficience. Toutefois, il a été relevé que le triptyque « éducation », « investissement », « pouvoir et volonté politiques » fonde des liens directs entre la gouvernance et le développement économique, surtout lorsque les préoccupations sociales sont prises en compte par les responsables politiques

Year: 2010
OAI identifier: oai:semaphore.uqar.ca:533

Suggested articles


To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.