Article thumbnail

Artemisia annua, un espoir pour l’Afrique mais une plante difficile à cultiver

By Technical Centre for Agricultural and Rural Cooperation

Abstract

Artemisia Annua, un espoir pour l’Afrique mais une plante difficile à cultiver CHAPEAU L’artémisine, maintenant inscrite sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS, est extraite de cette plante d’origine chinoise qui fait de timides débuts en Afrique. Timide début car bien qu’elle constitue un grand espoir pour les populations africaines, c’est une plante difficile à cultiver comme l’explique Honoré Komi Dogbevi, planteur d'Artemisia annua au Togo, au micro de Noël Tadegnon. COMMENCEMENT DE LA BANDE: « L’Artemisia annua est une plante …» FIN DE LA BANDE : « ... pour embrasser cette culture.» DURÉE DE LA BANDE : 3’58 ANNONCE DE FIN: Cette émission vous était proposée par le CTA. Transcription Dogbevi L’Artemisia annua est une plante d’origine chinoise qui a été mise à l’épreuve en matière de guérison des maladies, notamment le paludisme … donc … disons que c’est le nouvel espoir pour les peuples des régions tropicales puisqu'elle lutte réellement contre la malaria de façon efficace, sans effets secondaires surtout. Tadegnon Est-ce que ces plantes sont souvent achetées et qui les achète ? Dogbevi C’est une plante qui est en voie de vulgarisation actuellement et le grand public n’y connaît pas grand-chose. Et notre devoir c’est d’aller vulgariser ça dans les milieux les plus reculés et dans les communautés de base d’autant plus que vous connaissez ce qui se passe au plan économique de nos jours : les populations sont frappées de plein fouet par la crise économique et surtout, surtout dans les hôpitaux, vous verrez qu'il n’y a même plus de nivaquine lorsqu’un pauvre se présente devant un infirmier. Alors pour cela on a pris sur nous de vulgariser cela et d’aider ces populations à lutter contre cette maladie endémique qu’est le paludisme. Tadegnon Comment se fait la culture de cette plante ? Dogbevi La culture de cette plante est un peu difficile à réaliser dans ce sens qu’il va falloir prendre beaucoup de précautions pour d’abord avoir les grains qui sont très infimes et difficilement décelables à l’œil. Donc il va falloir semer ça. Après quelques jours, lorsque la plante va atteindre un certain niveau donné, vous les recoupez, vous les replantez dans des sachets ou bien des gobelets fabriqués pour la circonstance et après vous les plantez mais vous préparez le sol. Tadegnon Et comment se fait cette préparation du sol ? Dogbevi Il faut veiller à ce qu’il y ait du sable, abondamment, du sable, éviter les cailloux et autres, contrôler sa culture : c’est ça qui est très important et l’arroser régulièrement. Tadegnon Alors comment doit être le site de culture ? Dogbevi Il n’y a pas une particularité en tant que telle. Mais l’essentiel c’est de veiller à ce qu’il y ait de l’humidité qui favorise sa croissance. Tadegnon Et comment se fait l’entretien et l’arrosage des plantes ? Dogbevi Il faut être méticuleux en la matière donc l’entretien c’est de sarcler régulièrement l’espace et surtout arroser ça régulièrement et c’est tout ce que je peux dire. Tadegnon Est-ce que les agents pathogènes ou les ravageurs influencent cette plante ? Dogbevi Ça peut arriver mais le plus souvent ce n’est pas le cas. Tadegnon Et qu’est-ce qu’il faut faire au cas où ça arriverait ? Dogbevi On peut conseiller l’utilisation des insecticides mais … ce n’est pas tellement conseillé : il faut éviter d’autant plus que ce sont les feuilles qui sont consommées, donc il faut éviter l’utilisation de ces insecticides. Tadegnon Est-ce que vous avez d’autres difficultés à nous énumérer dans le cadre de cette culture ? Dogbevi Les difficultés à énumérer dans la culture c’est qu'il faut trouver de l’eau en abondance et puis, je l’ai dit tout à l’heure, c’est une plante qui nécessite beaucoup d’attention. Voila à peu près les difficultés auxquelles on est confronté. Tadegnon Alors qui peut s’adonner à cette culture ? N’importe qui peut le faire ? On peut le faire individuellement ou bien en groupements ? Dogbevi Les deux ! Mais en groupements c’est mieux d’autant plus qu’on a assez de bras pour embrasser cette culture. Fin de la bande.L’artémisine, maintenant inscrite sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS, est extraite de cette plante d’origine chinoise qui fait de timides débuts en Afrique

Publisher: Technical Centre for Agricultural and Rural Cooperation
Year: 2007
OAI identifier: oai:cgspace.cgiar.org:10568/59728
Provided by: CGSpace
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • https://hdl.handle.net/10568/5... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.