Location of Repository

001-326b

By 

Abstract

Lettre 3.88 � 6 & 7 d�cembre 1780 La Haye, ce 6 de dec. 1780 Ma toute ch�re Diotime, mon amie, le dernier ordinaire je ne vous ai pas ecrit, parceque j�attendai de vos nouvelles, qui ne venoient point; et lorsque je m�apprettois � me donner les seuls moments delicieux qui me restent, on vint m�interrompre. Aujourd�hui j�en aurai de moins doux, car je dois �tre de la f�te de Mr. le Greffier. Il n�y avoit pas moien de refuser � ce bon viellard une chose qui lui paroit tenir au coeur, mais il est inpossible que je ne fasse souvent la reflexion que pendant les ann�es que j�ai �t� de sa f�te, j�y ai vu consecutivement les 4 hommes avec lesquels j�ai �t� le plus intimement li�, et deux encore que j�ai beaucoup estim�, qui tous les six ont deja pass� aux Elys�es. Ce qui servira � me distraire de cette reflexion, c�est que ce jour est celui de ma charmante Mimi, la petite Diotime. Si tous les instants de sa vie repondent � ce que ce dernier titre exige d�elle, elle n�aura qu�� rendre des graces aux Dieux, sans qu�elle aura besoin de les fatiguer par ses pri�res.

OAI identifier: oai:facsimile.ub.rug.nl:HHPC/668
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://facsimile.ub.rug.nl:81/... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.