Location of Repository

001-245b

By 

Abstract

Lettre 3.53 � 17 juillet 1780 {Cuper} ontslag Lavater Lundi, 17 de juillet 1780 Ma toute ch�re Diotime, j�ai parl� � votre marchand de vin et � Prince?. Comme le premier vous ecrit ce soir et le second demain, je n�ai rien � vous dire par rapport � vos vins. Seulement je serois charm� d�apprendre que puisqu�on a de quoi, on depensa tout de suite. Ma toute ch�re Diotime, j�ai parl� � Mad. Vogt qui m�a mis un fardeau sur le coeur dont il faut que je me decharge. Votre Mr. Frederik a charg� Mr. Vogt d�implorer le secours de son epouse, pour qu�elle me prie d�emplojer la part que je pourrois avoir dans vos bonnes gr�ces, pour obtenir de vous la permission de serrer d�ement et legitimement un noeud, qui paroit avoir �t� form� avant la fondation de ce monde. Ma ch�re Diotime, je suis professeur en amour. J�ai etudi� le tendre amour, sa nature, ses effets, ses douceurs et ses peines. Aiez piti�, je vous supplie, aiez piti�, ne mettez plus d�obstacle entre deux attractions reciproques, qui derivent si visiblement de la nature des choses. Songez que ce sont deux vertus qui s�accouplent, l�une jeune, l�autre vielle. Et si je parle selon la chair,

OAI identifier: oai:facsimile.ub.rug.nl:HHPC/575
Download PDF:
Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s):
  • http://facsimile.ub.rug.nl:81/... (external link)
  • Suggested articles


    To submit an update or takedown request for this paper, please submit an Update/Correction/Removal Request.