OpenEdition
Not a member yet
    856849 research outputs found

    Leones en tránsito en tiempos de Cervantes : ostentación, obsequio y memoria de la casa de Medina Sidonia

    No full text
    Analizamos en este trabajo varios testimonios sobre el transporte de Leones entre 1577 y 1640 como obsequio de los duques de Medina Sidonia a diferentes destinatarios, lo que permite establecer comparaciones con la aventura de don quijote y los leones (ii, 17).L’analyse de divers témoignages (notamment les livres comptables) sur le transport de lions offerts par le duc de Medina Sidonia à divers destinataires entre 1577 et 1640, permet d’établir une comparaison avec l’aventure de don Quichotte et du lion (II, 17).In this work we analyze several testimonies on the transport of lions between 1577 and 1640 as a gift from the dukes of Medina Sidonia to different recipients, which allow us to establish comparisons with the adventure of don Quixote and the lions (II, 17)

    Garcilaso de la Vega y la cuestión epitalámica: reflexiones sobre la Égloga II, vv. 1401-1418

    No full text
    Insertos en medio del panegírico del joven duque de Alba que Garcilaso de la Vega compone en la segunda mitad de su Égloga II en forma de ekphrasis de la urna fluvial del río Tormes, los versos 1401-1418 son muy probablemente, a pesar de su brevedad, el primer epitalamio poético en la lengua española. Esta artículo se propone recordar las circunstancias e implicaciones de su composición.Insérés au milieu du panégyrique du jeune duc d’Albe que Garcilaso de la Vega compose dans la seconde moitié de son Églogue II sous forme de l’ekphrasis de l’urne fluviale du Tormes, les vers 1401-1418 constituent très probablement, malgré leur brièveté, le premier épithalame poétique en langue espagnole. Le présent travail s’attache à restituer les circonstances et les implications de sa composition.Inserted in the middle of the panegyric of young Duke of Alba Garcilaso de la Vega composes in the second half of his Eclogue II, in the form of the ekphrasis of the fluvial urn of Tormes, the verses 1401-1418 are –despite their brevity– most likely the first poetic epithalamium in Spanish. This paper seeks to recall the circumstances and implications of its composition

    Catalina de los Santos et son navire, femme libre de couleur dans la Caraïbe hispanophone (Santo Domingo, 1593)

    No full text
    L’article explore l’acte notarié établi par Catalina de los Santos à Garachico (Tenerife) en 1593. Elle s’identifie comme mulâtresse, veuve, vecina de Santo Domingo sur l’île d’Española, et propriétaire du navire sur lequel elle voyage. Elle s’était rendue à Séville où elle avait fait affaire avec divers marchands et avait acheté une cédule royale (dont le nom du bénéficiaire a été laissé en blanc), lui permettant de voyager. Durant son voyage de retour, elle séjourne à Garachico dans la maison d’un marchand qui héberge également ses « serviteurs et esclaves ». Elle signe de son nom à la fin. Le statut social et les activités commerciales de Catalina de los Santos la distinguent de la grande majorité des Africains et des personnes d’ascendance africaine qui résidaient dans la région à la fin du xvie siècle, nous obligeant à envisager un champ d’actions plus large pour les femmes d’ascendance africaine dans les ports maritimes des Caraïbes espagnoles.The essay explores a notarial record authorized by a woman named Catalina de los Santos in Garachico (Tenerife) in 1593. She identifies herself as a mulata, a widow, a vecina (long-term resident, head of household, property-owner) of Santo Domingo on the island of Española, and the owner [señora] of the ship on which she was traveling. She had been in Seville, where she dealt with various merchants and purchased a blank travel license. During her return voyage, she stopped off in Garachico and stayed in the house of a merchant who also provided accommodation for her “servants and slaves.” She signs her name at the end. Although they distinguish her from the vast majority of Africans and people of African descent in the region during the late sixteenth century, Catalina de los Santos’s social status and commercial activities oblige us to envision a broad range of possibilities for women of African descent in Spanish Caribbean seaports

    Épitaphes du cimetière d’al‑Bawwāba ou de Bāb Allāh du Mīdān à Damas

    No full text
    Dans cet article, nous présentons l’histoire et le développement des trois cimetières du quartier du Mīdān de Damas : le cimetière d’al‑Ǧūra (le cimetière du « trou »), le cimetière d’al‑Ḥaqla (le cimetière du Petit Champ) et le cimetière d’al‑Bawwāba (cimetière du Portail) ou cimetière de Bāb Allāh (cimetière de la Porte de Dieu). Ce dernier, toujours en usage, conserve cinq épitaphes inédites de l’époque mamelouke, seuls témoignages matériels de son histoire médiévale, trouvées lors de nos visites en 2008 et 2009. À ces dernières s’ajoutent quatre épitaphes aujourd’hui disparues, mentionnées dans le Recueil Schefer. Ce corpus, objet de notre étude, aide à éclairer une partie de l’histoire du quartier et fournit des informations absentes des textes historiques.In this article, we will present the history and development of the three cemeteries of the Mīdān district of Damascus: the al‑Ǧūra Cemetery (the Cemetery of the “hole”), the al‑Ḥaqla Cemetery (the Cemetery of the Small Field) and the al‑Bawwāba Cemetery (the Cemetery of the Gate) or Bāb Allāh Cemetery (Cemetery of the Gate of God). The latter has kept five epitaphs from the Mameluk period, the only remnants of its medieval history, unpublished, found during our surveys in 2008 and 2009. To them, should be added four epitaphs, lost nowadays but mentioned in the Recueil Schefer. This corpus, object of our study, helps to enlighten a part of the history of the district and provides information absent in the historical texts.سنعرض عبر هذا المقال تاريخ وتطور المقابر الثلاث لحي الميدان في دمشق : مقبرة الجورة ومقبرة الحقلة ومقبرة البوابة أو مقبرة باب الله. هذه الأخيرة التي ما زالت تُستخدم حتى يومنا هذا حَفِظت لنا خمس شواهد قبرية من الفترة المملوكية وهي الشواهد المادية الوحيدة على تاريخها القروسطي وهي غير منشورة سابقاً عثرنا عليها خلال زياراتنا الميدانية بين عامي ٢٠٠٨ و ٢٠٠٩. كما نضيف إليها أربعة أخرى فُقِدت في أيامنا هذه ولكن قراءاتها حفظت في مدونة شيفر للنقوش الكتابية. هذه المجموعة، موضوع المقال، تساعدنا بإلقاء الضوء على جزء هام من تاريخ الحي وتزوّدنا بمعلومات غائبة عن المصادر التاريخية المعروفة لدينا

    « Porte-parole » ou « copains, copines » ? Les surveillant.es de collège, un groupe professionnel segmenté

    No full text
    D’après une enquête ethnographique menée au sein de deux collèges relevant de l’éducation prioritaire, cet article analyse l’hétérogénéité d’un groupe professionnel peu étudié, celui des surveillant.es. En effet, il rassemble des femmes et des hommes ayant des niveaux de diplôme, des origines sociales et des aspirations professionnelles contrastés. Cette hétérogénéité implique des variations de pratiques et de postures qui donnent à voir une logique interne de différenciation entre ces femmes et ces hommes. Nous avons distingué deux segments professionnels. Le premier regroupe des surveillant.es, qui tel.les des « porte-parole » de l’institution scolaire, cherchent à éduquer et faire autorité auprès des élèves. Quant au second, il rassemble des surveillant.es qui interagissent avec les élèves comme des « copains, copines ». Ces dernier.ères mobilisent alors le feeling et l’échange de « vannes » pour repérer ainsi que protéger les élèves les plus en difficulté, déstabilisant ainsi la norme sociale de la « bonne distance ».Based on an ethnographic survey conducted in two priority education secondary schools, this article analyzes the heterogeneity of a little-studied professional group, that of supervisors. This group brings together women and men with different levels of education, social backgrounds and professional aspirations. This heterogeneity implies variations in practices and attitudes that suggest an internal logic of differentiation between them. We have distinguished two professional categories. The first is composed of supervisors, who, as the “spokespersons” of the educational institution, aim to educate and lead the way among the students. The second includes supervisors who interact with students as “buddies”. This group of supervisors mobilizes feelings and uses jokes to identify and protect students with learning or behavioral challenges. This support-based relationship thus destabilizes the social norm of the “right distance”

    Dire les inégalités et porter le combat féministe dans les organisations syndicales

    No full text
    À partir d’une analyse des discours portant sur la parité au sein de la Fédération syndicale unitaire (FSU) et de deux syndicats enseignants qui lui sont affiliés, ce texte propose d’étudier la manière dont les combats féministes sont perçus par les militants et pris en charge par les organisations syndicales. Cette contribution s’appuie sur une enquête par observations et entretiens ainsi que sur l’examen des textes issus des différents congrès syndicaux et fédéraux et des bulletins publiés par la Fédération, les syndicats et le secteur Femmes de la FSU.Based on an analysis of the discourse on parity within the Fédération syndicale unitaire (FSU) and two of its affiliated teachers’ unions, this paper proposes to study the way in which feminist struggles are perceived by activists and taken up by trade union organizations. This contribution is based on observations and interviews as well as on the examination of texts from different federal and union conventions and bulletins published by the Federation, the unions and the Women’s sector of the FSU.A partir del análisis del discurso sobre la paridad en el seno de la Fédération syndicale unitaire (FSU) y de dos de sus sindicatos de profesores afiliados, este artículo se propone estudiar la forma en que las luchas feministas son percibidas por los militantes y asumidas por las organizaciones sindicales. Esta contribución se basa en una investigación basada en observaciones y entrevistas, así como en el examen de los textos de los distintos congresos sindicales y federales y de los boletines publicados por la Federación, los sindicatos y el sector «Mujeres» de la FSU

    Celles qui sortent et celles qui restent. « Carrières asilaires » des femmes internées dans les asiles en France au xixe siècle

    No full text
    Contrairement à une idée largement répandue, les femmes entraient en moins grand nombre que les hommes à l’asile, mais que leurs effectifs permanents y étaient plus importants. Les sureffectifs se fabriquaient à l’asile et la question se déplace alors sur ce qui y retenait ainsi les femmes un peu plus que les hommes, alors que médecins et familles développaient des stratégies pour faire sortir les intéressées, en particulier celles qui étaient dites « améliorées ». L’examen des processus de décisions tant des sorties que des maintiens à l’asile montre que c’est l’isolement ou au contraire, l’existence de ressources familiales qui s’avèrent décisives pour une décision de sortie. Cette enquête dévoile des logiques de genre qui ne sont pas propres à l’asile et renvoient, hors asile, aux rôles sociaux féminins de cette époque, à la question de l’autonomie et surtout du manque d’autonomie des femmes qui est renforcée par l’épisode asilaire et la fragilisation sociale qui s’ensuit.Results from a survey and statistical review reveal that throughout the nineteenth century, contrary to received opinion, fewer women than men entered French mental asylums, yet the total number of women detained on a permanent basis was higher. The asylum itself was, therefore, responsible for a degree of overcrowding. What factors led to women being kept there longer than men? How are we to explain this phenomenon, when doctors and families were developing strategies to bring the women out, especially those who were considered as “having improved”? Studying the decision-making process applied to those who left, as well as to those who remained, shows that on each occasion, the woman’s social isolation or, on the contrary, the resources of her family were crucial. This study reveals gender logics, not specific to asylums: it raises the question more generally of women’s role in society at this time, of their autonomy and particularly their lack of autonomy, which an episode in an asylum reinforced, creating greater fragility

    Courir plus vite vers le précipice : la LPPR comme accélérateur de l’effraction néolibérale dans le service public de recherche et d’enseignement supérieur

    No full text
    Cet article propose une analyse du projet de loi de programmation pour la recherche proposé par le gouvernement français en 2019-2020, en le situant dans son contexte d’élaboration, de circulation et de réception. Ce contexte a été marqué par une opacité stratégique et un parti-pris affirmé de la part du gouvernement et par une opposition massive très critique de la part d’une bonne partie du monde de la recherche et par l’ensemble des instances consultatives. La confrontation du projet et des contre-propositions permet d’en mesurer les enjeux.This article will analyse the reform of French scientific research proposed by the French government in 2019-2020, by looking at it in the context of its development, circulation and reception. This context has been characterised by a strategic opacity and a stated bias on the part of the government, and by widespread and highly critical opposition on the part of a substantial proportion of the research community and all the consultative bodies. A comparison of the bill and the counter-proposals allows us to assess the issues involved

    Utopie de la clôture et intégration locale

    No full text
    La vie contemplative paraît à première vue incompatible avec celle en société. La pratique de la clôture au sein des communautés contemplatives n’empêche pourtant pas que des liens se nouent entre les monastères et les sociétés locales. Ce sont ces liens qu’analyse cet article depuis l’arrivée des moniales contemplatives à Diabo à l’est du Burkina Faso au début des années 1960 jusqu’à aujourd’hui. Deux phénomènes sont particulièrement étudiés : l’évolution du régime claustral dans l’utopie monastique et l’exercice d’une fonction médiatrice au travers de formes d’investissement dans la société laïque par les moniales.The contemplative life seems at first glance incompatible with the one in society. However, the practice of enclosure within contemplative communities does not prevent links from being forged between monasteries and local societies. This article analyzes these links from the arrival of contemplative nuns in Diabo in eastern Burkina Faso in the early 1960s to the present day. Two phenomena are particularly studied: the evolution of cloistered regime in the monastic utopia and the exercise of a mediating function through forms of engagement in secular society by the nuns

    Monastères africains et conflits fonciers

    No full text
    Deux monastères bénédictins se sont implantés au nord-ouest de la capitale burkinabè en 1963. À cette époque, leur terrain se trouvait en pleine brousse, tandis qu’il est aujourd’hui limitrophe d’exploitations agricoles et de projets immobiliers. L’espace monastique représente le dernier territoire boisé et protégé de la zone, convoité autant par les jeunes villageois que par l’agrobusiness. L’article décrit comment moines et moniales s’impliquent pour assurer la maîtrise foncière de leur terrain, à la fois par la certification juridique et par une préservation du milieu naturel et des écosystèmes. L’amélioration des infrastructures, l’intensification agricole et la promotion nationale de l’agrobusiness, l’adoption de nouvelles technologies initiées par les deux monastères pour le bien-être de la population et la continuité des communautés monastiques, les réformes agraires et politiques de décentralisation ont profondément modifié la configuration de la région. Ces changements génèrent et alimentent des tensions entre les villageois et les moines autour de la question foncière.Two Benedictine monasteries were established north-west of the Burkinabe capital in 1963. Their land was then in the middle of the bush, while today, it borders on farms and real estate projects. The monastic property represents the last wooded and protected land in the area, coveted by young villagers and agribusinessmen alike. The article describes how monks and nuns are involved in securing their property rights on the land and their commitment to preserving its natural environment and ecosystems. The improvement of infrastructure, agricultural intensification, national promotion of agribusiness, the adoption of new technologies initiated by the two monasteries for the population’s well-being, and the continuity of monastic communities, Agrarian reforms and decentralization policies have profoundly changed the shape of the region. These changes generate and fuel tensions between villagers and monks over the land question

    214,066

    full texts

    1,117,345

    metadata records
    Updated in last 30 days.
    OpenEdition is based in United States
    Access Repository Dashboard
    Do you manage Open Research Online? Become a CORE Member to access insider analytics, issue reports and manage access to outputs from your repository in the CORE Repository Dashboard! 👇